Flakom

Le Blog Photo et Vidéo

Bokeh Bokeh

Maîtriser le Bokeh

Le bokeh est cette zone floue généralement en arrière-plan que l’on retrouve sur les photos de gros plan ou de portrait. Nous allons voir comment maîtriser ce flou.

Qu’est-ce que le Bokeh ?

Un bokeh (se prononce comme « beau quai ») est un flou d’arrière plan permettant de détacher le sujet de son environnement.

Ce mot  vient du japonais boke (ぼけ) que l’on traduit par flou.

Ce flou est dû à la faible profondeur de champ d’une photo, en effet en photographie plus on utilise une ouverture importante, plus la profondeur de champs est faible ce qui implique une zone de netteté faible et deux zones de flou importantes (devant et derrière la zone de netteté).

Voici un petit schéma qui vous aidera à comprendre le principe de la profondeur de champs :

Une faible ouverture (f/22) donne une grande profondeur de champs.

Une faible ouverture (f/22) donne une grande profondeur de champs.

Une ouverture moyenne (f/8) donne une profondeur de champs moyenne.

Une ouverture moyenne (f/8) donne une profondeur de champs moyenne.

Une grande ouverture (f/1.8) donne une profondeur de champs très faible.

Une grande ouverture (f/1.8) donne une profondeur de champs très faible.

Le réglage de l’ouverture est fait à l’aide du diaphragme qui laisse passer plus ou moins de lumière au travers de l’objectif.

Le diaphragme

Le diaphragme

Comprendre le Bokeh

La forme des tâches du Bokeh est directement fonction de la forme du diaphragme.

Les objectifs à grande ouverture et disposant d’un diaphragme à lames arrondies et nombreuses (8 ou 9) permettent les plus beaux bokeh grâce à l’aspect bien rond des taches donné par le diaphragme et une transition plus franche avec la zone nette.

À l’inverse, des objectifs de moins bonne qualité donneront des bokeh pentagonaux, ou hexagonaux, en fonction du nombre de lamelles qui forment le diaphragme de l’objectif (plus le nombre de lamelles est élevé, plus la forme des taches se rapprochera du disque, rendant ainsi le flou d’arrière-plan plus esthétique, moins « géométrique »).

Formes de diaphragmes

Formes de diaphragmes

Chaque type de diaphragme génèrera donc des forme de Bokeh différente. Les objectifs particuliers comme les objectifs à miroir peuvent même générer des formes annulaires.

Maîtriser la forme du Bokeh

Voyons maintenant comment personnaliser la forme du Bokeh. Cette forme étant déterminée par celle du diaphragme, nous allons tout simplement construire un nouveau diaphragme à notre objectif. Rassurez-vous nous n’allons pas démonter nos bijoux d’optique mais simplement superposer un nouveau diaphragme sur ceux-ci.

Créer son diaphragme

Pour cela, nous allons simplement appliquer une feuille cartonnée perforée à la forme voulue sur l’objectif de notre appareil. Il est fortement conseillé d’utiliser une feuille noir mat (type Canson disponible en supermarché) pour éviter les reflets parasites généré par un papier trop clair ou brillant.

Pour fixer ce « diaphragme maison » sur notre objectif, on pourra utiliser du ruban adhésif, fabriquer un adaptateur en carton ou simplement le fixer sur un filtre UV. Aidez-vous par exemple du bouchon de votre objectif pour avoir le bon diamètre.

Pour ce qui est de la forme centrale, sa taille doit être environ de 2 cm. Vous pourrez facilement tracer des formes simples à la main ou en trouver sur internet grâce à Google Images. Il ne vous restera ensuite plus qu’à découper votre forme avec un petit cutter ou un lame de scalpel.

Voici un kit disponible à la vente mais qu’il est très facile de refaire soi-même:

Mais si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, vous pourrez vous le procurer ici.

Prendre la photo

Il vous suiffera ensuite de placer votre diaphragme sur votre objectif et de trouver une source de lumière multiple ( lustre, guirlande, éclairage public…).

Il est important de zoomer, cela vous donnera plus de flou et vous donnera de plus jolies formes.

Quelques exemples

Amusez-vous !

Les commentaires sont fermés !